Un GN comme joueur, ça se passe comment ?


Je débute / mardi, juin 18th, 2019

Ça y est. Après de nombreuses hésitations, tu as décidé de te lancer dans ton premier GN après avoir découvert ce loisir grâce à cet article. Quelle bonne idée ! Seulement, tu ne sais pas trop comment t’y prendre… Pas d’inquiétude.

Voici comment se déroule un GN en tant que joueur !

Avant le GN…

Tu as choisi ton jeu et tu t’es inscrit ? Parfait, c’est déjà la première étape.

D’abord, les organisateurs vont t’envoyer la fiche de ton personnage. Elle contiendra tout ce que tu dois – ou ce que tu as besoin de – savoir à son propos. Cela te permettra de l’incarner en roleplay durant le jeu. Bien entendu, la première des choses à faire est de le lire.

Et bien entendu, tu pourras poser toutes les questions dont tu as besoin aux organisateurs. Ils sont là pour y répondre et t’éviter de commettre des impairs et/ou des erreurs en jeu ! Après, éviter de les poser la veille du jeu pourrait bien être une bonne idée…

Tu n’as rien oublié ? En particulier si c’est ton premier jeu, fais une liste afin de ne rien oublier. Si tu le peux, je te conseille de la séparer en différentes catégories comme la liste ci-dessous.

  • Les éléments relatifs au jeu (costumes, accessoires, armes, documents).
  • Les éléments logistiques (couchage, nourriture, objets très pratiques).
  • Les choses à faire avant le GN (vérifier la météo, la route pour te rendre au jeu, le plein de la voiture, etc.)

~

Une fois sur place

Tu es arrivé sur les lieux du GN, ton coffre plein à craquer et tu n’as plus qu’à t’installer ? Demande aux organisateurs où tu peux planter ta tente/poser tes affaires ! Selon ton équipement, l’endroit où tu vas dormir sera ou non en jeu, afin de ne pas casser l’immersion.

Généralement, les organisateurs demandent d’arriver quelques heures avant le début officiel du jeu pour que les joueurs aient le temps de s’installer et que tous les briefs et vérifications nécessaires puissent être effectuées tranquillement.

Si c’est la première fois que tu installes un campement et que tu ne sais pas trop comment faire, n’hésite pas à demander aux personnes qui t’entourent. Ça te permettra de nouer un lien avec d’autres joueurs que tu ne connais pas (encore). Personne ne te refusera un petit coup de main !

Il est l’heure d’enfiler ton costume et d’assister au briefing des organisateurs. Là, ils te rappelleront les règles de sécurité et tout ce qu’il faut savoir pour jouer dans la joie et la bonne humeur et en toute sécurité.

Et à partir de là…

En jeu !

Le jeu commence ! Dès ce moment, le joueur s’efface pour laisser la place au personnage. Tu disposes de tout le temps de jeu pour essayer d’accomplir tes objectifs et/ou réussir la quête dans lequel ton personnage est impliqué.

Un mot d’ordre, ROLEPLAY. En un mot, cela signifie que tu incarnes ton personnage, tu parles comme lui pourrait parler, tu évites (autant que possible) d’en sortir. Tu as peur de paraître ridicule et ne de pas savoir comment faire ? T’inquiète pas, personne ne te jugera car on est tous passé par là. N’hésite pas à en parler avant le jeu à d’autres joueurs, ou en amont aux organisateurs pour obtenir des infos et de petits conseils bien pratiques.

Petit rappel : la lecture attentive de ton BG et une fiche de personnage bien construite te donneront plein d’indices pour incarner ton personnage « comme il faut ».

S’il y a une urgence, tu peux passer hors-jeu pendant un petit moment. Mais si tout se passe bien, tu t’amuseras beaucoup plus en roleplay ! Avec le temps si tu y prends goût, tu t’apercevras que les joueurs faisant trop souvent du hors jeu sont vraiment agaçants.

La nuit en GN… vaste sujet ! Selon les jeux, il peut y avoir des événements. Ou alors tout peut s’arrêter pour laisser joueurs, PNJ et organisateurs se reposer.

La sécurité avant tout

En GN, il peut être intéressant de se dépasser pour offrir un beau moment de jeu aux autres joueurs, mais également à soi-même. Mais il est également vraiment important de connaître ses limites, qu’elles soient physiques, psychologiques et émotionnelles ! Concernant les accidents physiques, bien évidemment tout est mis en place pour les prévenir et s’en occuper si malheureusement le cas arrive. Et pour ce que l’on appelle la « sécurité émotionnelle », des safe words (mots de sécurité comme cut) sont mis en place et vous permettront de faire baisser le ton d’une conversation ou de la stopper si la situation te met trop mal à l’aise.

Retour à la vie réelle…

Toute bonne chose a une fin. Viens le moment du débriefing, durant lequel un bilan du jeu est fait par les organisateurs qui ont tout suivi de loin.

Et puis, on range ses affaires ! Si ton GN a impliqué de dormir sous la tente, pense à secouer toutes affaires de campement afin d’enlever les feuilles, brins d’herbe ou brindilles qui ont pu se glisser dedans.

Enfin, on revient à la vie réelle. C’est parfois difficile, et peut-être que tu seras atteinte de GN blues, ce sentiment de nostalgie lorsque tu repenses aux bons moments passés sur le GN. C’est à la fois chouette et pas chouette. Mais ça finit par passer ! 🙂

Alors, prêt pour ton premier GN ?

2 réponses à « Un GN comme joueur, ça se passe comment ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *