Préparer son GN : mode d’emploi


Je débute / mercredi, octobre 23rd, 2019

Tu as lu cet article qui t’a donné envie de te mettre à ton premier GN. Parfait. Tu as réussi à obtenir une place et tu as réservé tes jours pour y participer. Maintenant, y’a plus qu’à attendre… Vraiment ?

Il te reste plein de choses à faire d’ici le jour J !

~

Découvrir et préparer ton personnage !

T’inscrire donc, ce n’est pas la seule et unique étape pour participer à un GN. Mais ça, tu t’en doutais, non ?

Durant le jeu, tu incarneras un personnage. Une fois ton inscription validée, tu recevras sa fiche, qui contient tout ce que tu dois savoir pour l’interpréter comme un as : identité, traits de caractère, background, relations avec d’autres joueurs

Tu te demandes bien comment t’en sortir avec ce personnage ? Si tu as la moindre question concernant son interprétation ou son costume, n’hésite pas à demander un complément d’informations à l’organisateur qui s’en est occupé ! S’il y a une personne qui pourra t’aider à y voir plus clair, c’est bien lui. Ou elle hein.

Sans y passer plusieurs semaines, essaie de ne pas lire pour la première fois ton background la veille ou deux jours avant le GN. Déjà, c’est difficile de se souvenir de toutes les informations importantes, mais ça sera ardu d’appréhender la manière de jouer ton personnage si tu as trop peu de temps pour y réfléchir sereinement. Bon, ce n’est pas toujours possible de faire autrement, et ça arrive à tout le monde. TOUT. LE. MONDE. #Vécu

Et même si l’univers est totalement original, c’est-à-dire créé de toutes pièces par les organisateurs, il appartient souvent à un ou plusieurs grands types d’univers. Si tu ne le connais pas, rien ne t’empêche d’effectuer quelques recherches sur Internet pour en savoir davantage !

~

Avec un costume, c’est mieux

Sauf dans certains types de GN bien précis, ton jeu s’inscrira dans une époque particulière et nécessitera des costumes qui lui correspondent. Il peut arriver que l’organisation te donne des informations à propos de ce que tu devrais porter. Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à utiliser le joker de « l’appel à un orga » ou à naviguer dans les vastes eaux de l’Internet mondial.

Par exemple, tu peux te renseigner en allant sur Pinterest et en entrant l’époque qui t’intéresse. Par exemple, voici les images qui ressortent lorsque j’effectue une recherche costume à propos du dernier article :

Rien ne t’oblige à créer toi-même ton costume de A à Z. Tu peux emprunter des accessoires, louer certaines pièces ou même investir dans un costume que tu pourras réutiliser si l’époque tu tombes amoureux de l’époque en question !

Et puis le GN, ce n’est pas de la reconstitution historique : personne ne t’en voudra si ta robe a une fermeture éclair, pas de corset ou si ton costume trois-pièces est fabriqué dans une matière qui n’existait pas au XIXe siècle. Les gnistes sont en grande partie des personnes bienveillantes et sont aussi passés par le stade de débutant. Personne ne viendra te chercher des noises si ton costume n’est pas parfait.

~

Sans intendance, point de GN !

Ce que j’entends par intendance ? Tout ce qui concerne le GN sans directement avoir trait au jeu en tant que tel.

La route pour te rendre sur le site du GN d’abord. Sais-tu combien de temps tu risques de mettre pour y parvenir ? Combien de jours dure le jeu ? Si tu n’es pas véhiculé, qui peut t’emmener ou t’embarquer depuis une gare ? Hé oui, suffit pas de s’inscrire à un jeu, mais aussi de savoir comment s’y rendre ! Et fais-moi confiance, y réfléchir pourrait bien t’éviter des ennuis.

Le GN, ça passe aussi par des choses aussi triviales que la nourriture ou le couchage. Les organisateurs donnent souvent l’info lors de l’inscription à leur jeu. Mais si tu l’as ratée (l’info, pas l’inscription) ou que ta mémoire te fait défaut, n’hésite pas à leur envoyer un petit message. Ça t’évitera de te retrouver bêta sans nourriture ni sac de couchage alors que c’était demandé.

Et surtout, vérifie ton matériel quelques temps avant le jeu. Cela t’évitera aussi de te retrouver à devoir dormir à même le sol en découvrant que ton lit de camp est cassé !

~

Pour ne rien oublier…

Le mieux, si tu as peur d’oublier quelque chose (cela concerne surtout les GN où le couchage se fait en tente), c’est de faire une liste* de ce que tu dois emporter :

  • ton costume et de quoi te changer ;
  • de bonnes chaussures qui vont avec ton costume tout en restant confortables ;
  • tous les accessoires indispensables à ton personnage ;
  • le nécessaire pour dormir (tente/sac de couchage/matelas ou lit de camp/oreiller) ;
  • de quoi te rafraîchir/te laver ;
  • de quoi manger et grignoter ;
  • un peu de vaisselle (assiette/couverts/gobelet et gourde) ;
  • une caisse étanche pour ranger tes vêtements (si l’endroit est humide, ça peut te sauver la vie) ;
  • de l’éclairage ;
  • une copie de ta fiche personnage et tous les documents dont tu auras besoin ;
  • un ou plusieurs sacs-poubelles.

Ce n’est qu’une base : libre à toi d’enrichir cette liste selon ton GN et/ou tes besoins !

~

Pour conclure

Quand on débute, c’est normal de stresser un peu avant son premier (ou deuxième, ou troisième) GN. En espérant que cet article aura pu te donner quelques pistes pour t’y préparer un peu plus sereinement.

~

Bonus

J’ai pensé à toi ! Ça fait deux ans que j’ai ce projet en tête…

Et si jamais tu as d’autres conseils auxquels je n’aurais pas pensé… Lâche-toi dans les commentaires !

Des bisous.

* J’entends déjà les plus anciens ricaner : le retour de la liste !

Une réponse à « Préparer son GN : mode d’emploi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *